La Raclette, un repas de Noël 2020 bien mérité !

Comme vous le savez, sur Bonresto.fr, et cela chaque mois, nous faisons de belles découvertes et nous vous faisons profiter des bonnes adresses. Cette année 2020 est toute particulière et nous avons une pensée pour tous les restaurateurs de France.

Pour celles et ceux qui ont pour habitude de passer les fêtes à la montagne, en station de ski par exemple, la « soirée raclette » fait partie des incontournables. Qui peut résister à ce fromage fondu, chaud, dégoulinant généreusement sur nos pommes de terre  accompagnées de délicieuses charcuteries ? Peu d’entre nous y résiste, n’est-ce pas ?

Le 17 novembre dernier, nous pouvions lire sur les quotidiens nationaux que les producteurs alertaient sur une éventuelle pénurie de raclette. Des ventes records s’élevant à + 300% par rapport au mois de novembre 2019. Pour cause : la seconde vague de confinement et l’approche de l’hiver qui met le moral des Français au plus bas.

Origine de la raclette : d’où vient ce bon vieux « fromage rôti » ?

Au fin fond du Canton du Valais est née la traditionnelle raclette. Ce succulent mets dont on s’en lèche les babines et auquel on dit oui pour Noël malgré les restrictions du confinement.
Ce plat d’hiver, riche et gourmand, a vu le jour au Moyen-âge. Effectivement, on s’en régalait déjà au XIIe siècle en Suisse. Il parait que les bergers des massifs alpins avaient pour habitude d’en déguster même durant l’été. Lorsque ces derniers emmenaient leurs troupeaux paître, ils faisaient fondre une demi-meule de fromage devant un feu de bois ; ils raclaient le fondu qui en dégoulinait et le savouraient avec du pain ou des pommes de terre.

À cette époque, cette « raclette » se faisait littéralement appeler «fromage rôti». Il fallut attendre le XIXe siècle pour que le terme actuel apparaisse. En 1970, ce plat gourmand et goûteux se démocratise grâce à l’invention du premier appareil à raclette. La même année, il s’invite sur les tables françaises et provoque une euphorie de plaisirs gustatifs sans précédent.

En se vulgarisant ainsi, une kyrielle de fromages à raclette virent alors le jour. Ils avaient pour points communs leur composition à base de lait cru ou pasteurisé. Leur croûte se veut généralement dure, leur cœur exhale d’envoûtantes senteurs. À l’odeur, c’est franc, nature ou parfois corsé avec différents aromates.

© Pixabay

Manger de la raclette… C’est tout un art

En 2020, on mange volontiers une raclette pour égayer la grisaille de l’hiver  et du confinement 2.0. Ceux et celles prévoyant de célébrer la fête de Noël en cercle restreint avec leurs proches et qui ont décidé d’en faire leur menu le jour J, auront intérêt à connaître les meilleurs fromages à raclette. Le choix est vaste : les classiques au goût nature ou ceux aromatisés au cumin, au poivre, aux épices, aux fleurs, etc.

Comme références, nous connaissons les fondamentaux : d’une part, l’authentique fromage du Valais avec sa pâte pressée crue ainsi que ses senteurs fleuries et d’autre part, le fromage de Savoie reconnaissable à sa croûte lisse de couleur du brun à l’orangé avec son cœur franc et parfumé.
Sinon, pourquoi pas les fromages de terroir pour plus d’originalité ? Tout ce qu’il faut pour régaler la galerie à Noël, c’est une portion qui fond bien. Nos coups de cœur reviennent à l’onctueux Mont d’Or, la saveur de crème et de noisette du Reblochon, le goût doux et l’odeur forte de l’atypique Maroilles, la saveur fruitée, crémeuse et délicate du Morbier franc-comtois ou encore le fruité et le léger du Rondin de brebis.

Pour ce qui est de la préparation, mettons de côté le feu de bois, même si Noël se passera assurément rassemblés autour d’une cheminée et que ce cadre est idéal pour une raclette traditionnelle. Nous conseillons à la place de la bonne dégoulinade avec un appareil à raclette. En plus de gagner du temps, c’est ergonomique et convivial.

Pour les couples qui se font une joie de dîner en tête-à-tête à Noël, il faut opter pour la raclette mini utilisant la flamme d’une bougie pour faire fondre le fromage. Pour les familles nombreuses, on verra plus grand avec un modèle électrique et ses multiples poêlons, ce dernier peut éventuellement être multifonction en embarquant en plus un grill, une plaque de cuisson, une pierrade ou encore une plaque à crêpes. Pour les puristes, la référence demeure l’appareil à raclette traditionnel servant à racler la dégoulinade de fondu à même la meule.

Quant à la dégustation, prévoyons les incontournables pommes de terre bien fermes et la ribambelle de charcuteries. Les pièces de charcuteries à prioriser : jambon cru ou cuit, mortadelle, saucisson ou encore rosette, pancetta… Pour accompagner tout cela, on ne manquera pas de déguster un bon vin blanc sec comme un pinot blanc ou un riesling. Ne pas oublier l’assiette de légumes pour une note de fraîcheur. Chou-fleur, radis ou encore salade pimentée… Tout est permis.

Du bon fromage à raclette, sinon rien !

Vu que le confinement limite les déplacements, connaître les bonnes adresses de vente de fromages est essentiel pour un Noël de raclette réussi. Parmi les meilleures tanières à fromages, nous conseillons les fromageries de quartier. Celles-ci proposent une large gamme des meilleurs crus de fromages. Certaines vendent du vin en bonus et elles regorgent de fromagers spécialistes enclins à donner quelques conseils sur les meilleures portions pour une raclette. Autrement, il y a les fromageries des épiceries des Grands magasins. Ce sont essentiellement des épiceries fines. Ces repaires à produits de qualité constituent le parfait détour pour trouver le nécessaire à un menu raclette. Sinon, il reste l’option des marques de distributeurs (MDD) des supermarchés.

Une fois que l’on a, et le menu, et les ingrédients, il ne reste plus que la décoration de table. Pour véhiculer l’esprit de Noël, la table de repas se doit aussi de jouer le jeu en dépit de l’état d’urgence actuelle. Pour cela, il devra respecter les impératifs festifs dont la nappe avec les motifs et les tons rouge, vert et blanc de cette fête hivernale. N’oubliez pas les incontournables bougies de table pour créer une ambiance tamisée et magique. Tout cela participe à faire oublier un peu l’atmosphère pesante de l’épidémie et du confinement. Ajoutons à cela les ronds de serviette, les serviettes de table et les couverts à thème. Bien évidemment, nous n’omettrons pas de placer les verres à vin nécessaires pour partager une « Raclette Party » avec ses proches. Et pour un effet encore plus convivial, l’appareil à raclette fera office de centre de table.

Source : Image mise en avant © Claudio Schwarz, Unsplash

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *