Manger une crème glacée à Paris

Où manger les meilleures crèmes glacées de Paris ?

La crème glacée reste toujours en vogue auprès des fins gourmets. En période de chaleur, manger une glace est la meilleure solution pour se rafraîchir et passer la journée le sourire aux lèvres. La crème glacée, les parisiens en raffolent et c’est ce qui encouragent les glaciers à redoubler d’inventivité pour proposer des choix de parfums et autres créations givrées originales et inédites pour satisfaire tous les palais. Car oui, derrière ce feu d’artifice de saveurs, se cachent des artisans aux doigts de fée, avides de toujours satisfaire les amoureux de la glace. Laissez-vous tenter par les meilleurs glaciers de Paris et allez à la rencontre de nouvelles expériences gustatives.

La crème glacée : une invention soigneusement élaborée par les italiens

Une légende raconte que c’est en Chine que la crème glacée a été inventée, il y a cela plus de 3000 ans. Mais selon d’autres sources, celle-ci existait déjà au temps de Claudius, 41 à 54 après J.-C, avec la création des « nivatae potiones » ou véritables desserts froids. On dit qu’il faisait venir de la neige des hautes montagnes que l’on conservait dans des glacières creusées dans le sol et que l’on badigeonnait d’arôme de fruits pour obtenir une glace parfumée. Mais, la « vraie » crème glacée, comme nous la connaissons, voit le jour au 16ème siècle.

C’est notamment la ville de Florence qui a revendiqué l’invention de la glace « moderne », première à utiliser le lait, la crème et les œufs. Une innovation gourmande qui est due à l’architecte Bernardo Buontalenti. Rappelons aussi qu’un cuisinier de Palerme, Francesco Procopio dei Coltelli, installé à Paris à la cour du Roi Soleil, a ouvert le premier magasin de glace de l’histoire : le célèbre café Procope.

Mais l’histoire de la glace a officiellement débuté lorsque l’Italien Filippo Lenzi, à la fin du 18ème siècle, a ouvert le premier salon de dégustation de glaces sur le sol américain. La glace a rencontré un tel succès qu’elle a donné le jour à une nouvelle invention : le sorbet à manivelle, breveté au 19ème siècle par William Le Young. Puis à la fin des années 40, en 1948 précisément, le premier sorbet industriel voit le jour, suivi par la création du fameux cône gaufré qui voit le jour au début des années 50. Depuis, la crème glacée se déguste sous toutes les formes tout au long de l’année.

Quels types de glaces connaissez-vous ?

Nul besoin d’être un fin connaisseur pour citer les différents types de glace. La plus connue de toutes est la glace en cornet gaufré, dont on ne s’en lasse jamais surtout les plus petits. Elles se vendent en magasin dans les bacs surgelés, mais aussi elles sont servies chez la plupart des glaciers artisanaux. Nous connaissons bien sûr les glaces proposées en pot par les marques Haägen Dazs ou encore Ben & Jerry, à déguster devant une série Netflix ou pour faire passer un chagrin d’amour… Si vous êtes plutôt promenade et sortie entre amis en ville, optez pour celles commercialisées en bâtonnets et continuez votre chemin. Pour les sorbets c’est la même chose, ils sont aussi bien vendus en pots qu’en bâtonnets.

Savez-vous faire la différence entre sorbet et crème glacée ?

Si l’on compare les deux, la différence notable tient à la présence de matières grasses dans la crème glacée alors que le sorbet n’en contient pas. La crème glacée préparée à base de lait, de crème et d’œufs demeure très riche en calories, alors que le sorbet est un mélange de sirop et d’eau. Ce dernier est léger en bouche avec une note de fraîcheur que l’on assimile la plupart du temps aux fruits. Quant à la crème glacée, les parfums ne se limitent pas qu’aux fruits, il en existe une multitude ! Enfin, il ne faut pas oublier son onctuosité qui satisfait les palais les plus gourmands.

Rien ne vaut une glace artisanale : Découvrez nos meilleures adresses à Paris

Nous avons sélectionné pour vous le meilleur pour la fin, c’est à dire la liste de nos glaciers parisiens préférés et nous vous invitons à faire votre choix gourmand :

“Une Glace à Paris”, située 44 rue des Abbesses dans le 18ème arrondissement propose des spécialités bien à elle comme des douceurs givrées aux parfums atypiques dont l’ail noir, le curcuma ou encore la fleur de lavande. Nous retrouvons aussi « Glazed », nichée 54 rue des Martyrs dans le 9ème arrondissement. La boutique revisite des parfums atypiques avec comme spécialités des combinaisons de choc : rhum-citron-menthe, vanille-graine de chanvre. A apprécier également les créations givrées de « La Glacerie Paris », située 13 rue du Temple dans le 4ème arrondissement. Célèbre pour ses barres glacées et ses tubes, Le Glacier Pierre Geronimi, 5 rue Férou (6ème arrondissement), mettra vos papilles en fête avec ses spécialités Vanille de Tahiti et agrumes de Corse. D’autres excellentes adresses retiennent notre attention dont celles de l’un des meilleurs chocolatiers de la place «Jacques Genin». Sa boutique se trouve au 133 rue de Turenne dans le 3ème arrondissement. Mais surtout vous ne pouvez pas passer à côté des sorbets aux fruits de « Berthillon », dont la boutique se trouve au 29-31 rue Rue Saint-Louis en l’Île (4ème arrondissement). Pour des saveurs d’ailleurs, «La Maison d’Aleph» située 20 Rue de la Verrerie dans le 4ème arrondissement, propose des spécialités axées sur la pâtisserie orientale revisitée. Sa glace à la fleur d’oranger artisanale est un véritable délice ! Enfin si vous cherchez de l’authentique rendez-vous chez « Bachir » et goûtez sa fameuse glace ashta, au 58 rue Rambuteau dans le 4ème arrondissement.

Source image mise en avant © Brooke Lark – Unsplash

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *