Poke Bowl hawaiien

Poké Bowl : pourquoi ce plat hawaïen cartonne en France ?

On les trouvent partout, dans tous les restaurants branchés de Paris à Marseille, les Poké Bowls séduisent les amateurs et les gourmands. Les adeptes du healthy food ont probablement déjà entendu parler du Poke Bowl. Il s’agit de la tendance lifestyle du moment en matière d’alimentation équilibrée. Tout droit venu d’Hawaï, la destination bien-être et soleil par excellence, le Poke Bowl invite la couleur et légèreté dans votre bol.

C’est quoi un Poke Bowl ?

A Hawaï, le Poke Bowl, appelé « Pokaï » en langue locale, fait partie des plats traditionnels généralement consommés lors des jours de fêtes et de célébration. Sur l’île, le Poke Bowl est servi comme entrée ou comme plat principal. Littéralement, Poke signifie « morceau » pour désigner la chair de poisson découpée en morceaux, souvent en petits cubes, qui constitue l’ingrédient de base de cette recette. Traditionnellement, le poisson (thon, morue, capitaine ou autre) est éviscéré, dépouillé et « désarêté » avant d’être découpé et assaisonné avec du sel de mer, des noix Tutui, ou encore des algues. Le poisson peut être consommé cru ou mariné dans de la sauce soja ou sauce aigre doux.

C’est dans les années 70 que ce plat traditionnel hawaïen a franchi la frontière de l’île avec la prise d’assaut des touristes américains, mais c’est seulement à partir de 2012 qu’il devient populaire dans les restaurants exotiques avant de se faire un peu oublier. Mais aujourd’hui, le Poke Bowl fait son coming back grâce à l’engouement actuel pour le mode de vie healthy et écolo. Toujours à base de morceaux de poisson, cru ou légèrement grillé ou encore cuit à la vapeur, l’assaisonnement de cette salade diététique varie évidemment selon les envies. Le plat se présente dans un bol dans lequel sont mélangés ou disposés séparément tous les ingrédients colorés et vitaminés.

Poké Bowl : Pourquoi c’est si bon ?

De manière générale, le Poke Bowl est exceptionnellement sain. Il est d’ailleurs recommandé par les nutritionnistes pour les personnes souhaitant adopter une alimentation plus diététique. Cette recette inclut uniquement des ingrédients sains et peu caloriques. On préfère également des produits de saison et des produits locaux pour être parfaitement dans le concept healthy.
Le poisson est riche en oméga 3, les légumes, comme accompagnement, doivent être semi-cuits pour préserver le maximum de nutriments et de minéraux. En choisissant les légumes, céréales et les noix moins caloriques ou pauvres en glucides transformés, ou obtient une recette à la fois saine, légère et nutritive. La valeur nutritive et le caractère peu calorique du Poke Bowl en font un plat équilibré et toujours frais grâce au poisson.

Poké Bowl

Préparation d’un Poké Bowl © Jonathan Borba, Unsplash

Découvrez la recette traditionnelle des restaurants

Les restaurateurs connaissent la recette traditionnelle du Poke Bowl, c’est-à-dire suivant la méthode hawaïenne. Pour cela, ces derniers utilisent les ingrédients suivants : du thon rouge cru ou du saumon , un avocat et une mangue, des algues comestibles frais, de la noix de cajou ou de macadamia, des oignons, de la sauce soja, du gingembre et du riz blanc. En supplément, s’ajoutent du jus de citron, de la gousse d’ail du poivre et de graines de sésame. Ainsi qu’une pincée de sel Hawaïen, réputé pour son faible taux d’iode.

Pour que tous les ingrédient « cohabitent » dans un seul et même bol, chacun d’eux sont coupés en morceaux à commencer par la chair de poisson marinée qui est coupée en dés. Suivent alors les avocats qui sont également découpés et la mangue qui, quant à elle, est coupée soigneusement en lamelles. Après avoir émincé les oignons et écrasé les noix, ces derniers sont mis dans un bol. Vient alors se mêler le jus de citron auquel on ajoute un peu de sauce de soja. Les graines de sésame assaisonneront le choux et l’ail en purée. C’est dans ce mélange que les dés de poissons marinent. Après quelques minutes, sont rajoutés les morceaux d’avocats et de mangues, accompagnés de gingembre râpé et de fruits,  pour le caractère et l’onctuosité.

Une fois cette première étape effectuée, place au riz. Une fois cuite, cette céréale se mariera parfaitement avec un peu de jus de citron et quelques graines de sésame pour ensuite être placer dans une autre partie du bol. Enfin la touche finale est essentielle, la préparation est saupoudrée avec du sel Hawaïen. Et pour plus d’exotisme, ce plat se mange avec des baguettes. Selon la saison et selon les envies, il est fort probable que les recettes changent et s’adaptent et cela les professionnels de la restauration l’ont bien compris, pour le plaisir de tous les gourmands !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *