Gault et Millau 2016

Les grands de demain selon le Gault & Millau 2016

Le guide gastronomique Gault & Millau, fondé en 1972 par Henri Gault et Christian Millau, récompense chaque année les meilleurs tables et les meilleurs chefs de France. L’édition 2016 du guide est sortie en octobre 2015 et présente, comme à son habitude, les étoiles montantes de la cuisine française. Voici donc les 6 cuisiniers qui ont su séduire le guide et dont on entendra très certainement parler cette année.

1. Nicolas Borombo – Le Kaiku

Nicolas Borombo est un cuisinier basque de 38 ans qui a débuté une carrière de rugbyman à l’US Tyrosse avant de se mettre derrière les fourneaux. Fier de ses racines, Nicolas Borombo (qui a fait ses classes au Georges V à Paris et au Crillon), propose une cuisine raffinée et originale mettant en avant les produits du terroir mais aussi de la terre et de la mer. Nicolas Borombo et son épouse ont repris en 2012 le restaurant Le Kaiku situé à Saint-Jean-de-Luz et dont Serge Latchere a tenu les rênes pendant de nombreuses années. Au cœur d’une bâtisse du XVIe siècle, le Kaiku propose une carte élaborée avec des produits de saison et arbore une étoile au Guide Michelin. Les prix de la carte oscillent entre 22 et 48 euros et deux menus sont proposés, un menu déjeuner à 32 euros et un menu découverte à 64 euros.

Restaurant gastronomique Kaiku

Site internet

2. Virginie Basselot – Le Saint James

Virginie Basselot fait également partie des étoiles montantes découvertes par le guide Gault et Millau 2016. Cette chef de 37 ans originaire de Normandie qui a été élue meilleur ouvrier de France en 2015 dirige depuis quelques années les cuisines de l’hôtel Saint James à Paris. Avant de travailler au Saint James, Virginie Basselot a fait ses classes à l’Auberge de l’Abbaye à Beaumont-en-Auge, puis a travaillé au Casino de Deauville, au Crillon, au Grand Véfour et l’Epicure au Bristol, avant de devenir sous-chef d’Eric Fréchon. Le Saint James se situe au cœur d’une bâtisse de style néo-classique construite au XIXe siècle et ne se trouve qu’à quelques pas de l’Arc de Triomphe et du Trocadero. Dans un décor extrêmement raffiné, Virginie Basselot propose une cuisine créative élaborée avec des produits d’exception comme de l’araignée de mer sous forme de makis ou des langoustines en kadaïf. Pour déjeuner au Saint James il faut être membre du club mais pour le dîner, le restaurant et le bar sont ouverts au public.

Restaurant gastronomique Saint James

Site internet

3. Yoric Tièche – La Passagère de l’Hôtel Belles Rives

Yoric Tièche est un cuisinier de 40 ans qui a travaillé au Meurice auprès de Yannick Alleno ainsi qu’au Louis XV et chez Ducasse. Ce cuisinier originaire d’Aix-en-Provence est revenu dans sa région natale en 2013 pour diriger les cuisines de La Passagère au cœur de l’Hôtel Belles rives à Juan-les-Pins. Dans ce restaurant Yannick Tièche propose une cuisine méditerranéenne alliant produits de la mer et saveurs exotiques qu’il a découvert grâce à ses différents voyages à l’étranger. La Passagère est un restaurant au style épuré et contemporain mélangeant coloris céladon, colonnes de marbre et fauteuils Ruhlmann avec une vue imprenable sur la méditerranée. La Passagère propose des plats allant de 21 à 50 euros ainsi que quatre menus : un menu déjeuner à 48 euros, un menu 3 plats à 55 euros, le célèbre menu « Grand Bleu » à 85 euros et le menu Aventure à 120 euros.

Restaurant gastronomique La Passagère

Site internet

4. Jérôme Roy – Le Cloître

Jérôme Roy est un cuisinier originaire de Touraine qui a fait ses classes auprès des plus grands tels que Thierry Marx, Michel Troisgros ou encore Pierre Gagnaire. Il dirige depuis 2012 les cuisines du Cloître situé au Couvent des Minimes Hôtel et Spa L’Occitane à Mane dans les Alpes-de-Haute-Provence. Jérôme Roy propose, dans une ambiance conviviale et intimiste, une cuisine simple, raffinée et de saison à laquelle il apporte toujours une touche de méditerranée. Le Couvent des Minimes a été fondé en 1613 et ce n’est qu’en 2008 que l’Hôtel et Spa a ouvert ses portes. Dans ce havre de paix, Jérôme Roy propose plusieurs menus selon les saisons tel que l’Avant Goût à 70 euros, le Manarain à 110 euros et le Vers l’Émotion à 135 euros.

restaurant gastronomique le cloitre

Site internet

5. Jimmy Coutel – La Palmeraie

Jimmy Coutel est un trentaine originaire du Var qui a exercé pendant plusieurs années aux côtés de Thierry Thiercellin à la Villa Belrose, ainsi qu’aux côtés de Philippe Troncy ou encore de Jean-Paul Jeunet. Depuis le début de la saison 2015 il a repris les rênes de La Palmeraie, un restaurant de charme situé au cœur du Château de Valmer à La Croix-Valmer dans le Var. Dans un cadre authentique et verdoyant, Jimmy Coutel propose une cuisine aux accents de méditerranée élaborée à partir de produits du terroir, de fruits et de légumes bio du verger et du potager du domaine ainsi que de vin bio provenant de la propriété.

restaurant gastronomique la palmeraie

Site internet

6. Tanguy Laviale – Garopapilles

Tanguy Laviale fait également partie des étoiles montantes désignées par le guide Gault & Millau 2016. Après avoir travaillé auprès des plus grands comme Christian Le Squer, Alain Dutournier ou encore Guy Martin, Tanguy Laviale a ouvert en février 2014 son propre restaurant à Bordeaux. Grand amateur et connaisseur de vin, il propose à ses convives 500 références de vin ainsi qu’une cuisine créative et chaleureuse élaborée avec des produits de saison. Garopapilles est un restaurant intimiste où la cuisine est ouverte sur une salle de seulement 20 couverts. Tanguy Laviale propose un menu unique du marché le midi à 35 euros et un menu du marché pour le dîner avec 5 plats à 69 euros.

restaurant gastronomique Garopapilles

Site internet

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *